Contenu principal

Message d'alerte

  Action solidaire

Depuis 2009, la Mutuelle met en œuvre une action sociale au profit des adhérents qui se trouvent momentanément en situation financière difficile du fait de la maladie, d’un accident ou d’un évènement familial.

Elle peut intervenir sous trois formes :

 

Les aides :
Une aide est accordée, sous condition pour les adhérents en situation financière  difficile, en complément des prestations prévues par les règlements mutualistes de la MGEFI en cas de dépenses de santé, hors dépassements d’honoraires, dont le reste à charge est supérieur à 150 euros. Une aide peut également être allouée aux personnes handicapées en complément d’aides déjà perçues dans le cadre de l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie. Elles sont attribuées sur demande expresse de l’adhérent ou d’un proche agissant en son nom.
La Commission de gestion analyse la demande d’aide, oriente le demandeur et s’assure qu’il a, auparavant, effectué tous les recours possibles, notamment auprès des services sociaux ministériels ou des caisses d’assurance sociale. Les demandes d’aides sont transmises au siège de la Mutuelle soit par la Commission de gestion, soit par le demandeur. Le Siège en accuse réception. La commission d’action sociale étudie chaque demande et attribue les aides en fonction des ressources et des charges du ménage, ainsi que de l’importance des restes à charge. Le Siège  informe le demandeur de la décision prise par la commission d’action sociale.

 

 Les allocations :
Toute demande d’allocation est transmise directement au siège par le demandeur où elle est examinée par la commission d’action sociale.
Le demandeur est informé uniquement en cas de refus.
Le montant des allocations est très variable selon les types de demande, des heures d’aide ménagère au soutien financier aux étudiants.

Les prêts :
La Mutuelle de l’Insee confie par convention la gestion des prêts d’action solidaire à une banque partenaire. Les intérêts des prêts sont pris en charge par la mutuelle. Les sommes prêtées varient  selon l’objet de la demande. La durée du prêt est de douze à trente-six mois.
La demande de prêt est transmise directement au Siège par le demandeur. Le Siège en accuse réception, analyse la demande, transmet le dossier à la banque partenaire et informe le demandeur de son avis (favorable ou non).